Pour Tim…

Voilà quelques semaines que mon frère est papa pour la seconde fois… d’un p’tit mec cette fois. J’ai donc pu me faire plaisir en couture et réaliser un petit quelque chose pour l’arrivée du nouveau venu dans la famille ! D’autant plus que j’ai l’honneur d’être la marraine de ce p’tit bout adorable!

D’un commun accord avec le parrain, nous avons fait un cadeau de naissance groupé. L’idée était de lui offrir un coffre à jouet nominatif qui a été rempli de divers paquets et surprises dont du fait main, mais pas uniquement.

Le coffre a été déniché chez Emmaüs tout à fait par hasard. Il était un peu abimé mais rien d’incorrigible. Je l’ai poncé puis huilé avec une huile qui blanchit légèrement le bois ainsi, les défauts sont quelque peu masqués. Les lettres du prénom ont été déniché dans une jolie boutique tout près de chez nous. Un peu de colle à bois et l’affaire était dans le sac! Quoi de plus personnel qu’un coffre à jouet, qui a déjà une histoire, retapé avec amour ?

Restait encore à le remplir ce coffre! Je suis donc passé derrière ma machine à coudre et j’ai réalisé diverses bricoles:

  • un ensemble sweat/pantalon
  • une couverture
  • une housse de matelas pour le lit parapluie

Pour l’ensemble Sweat/pantalon

J’avais déjà réalisé le sweat une fois pour un cadeau de naissance. Il avait beaucoup plu à la maman. J’ai donc eu envie de le refaire mais assortie cette fois à un pantalon en lainage.

Le sweat a été réalisé d’après le modèle 5 tiré du magazine Ottobre 1/2014 nommé Meow Meow.

Le tissu utilisé est un molleton pour sweat. L’appliqué a été réalisé dans les chutes de lainage du pantalon. Le dessin est également tiré d’un magazine ottobre.

Pour le pantalon, j’ai utilisé le modèle 9 tiré du magazine Ottobre 1/2014 nommé Spring Stripes. J’ai coupé une taille 68 pour obtenir une taille 6 mois. Cependant une fois assemblé, le pantalon était extrêmement grand. J’ai donc décidé d’enlever 1 cm de large à chaque jambe pour qu’il corresponde à la même taille que le sweat.

Le tissu utilisé est un lainage pour le tissu extérieur et un jersey fin pour la doublure. Le pantalon est entièrement doublé avec un jersey fin. Ainsi, aucun risque que le lainage pique les petites gambettes du bout de chou!

Pour la couverture

J’ai opté pour une solution simple et rapide en achetant un tissu double face molleton/douillette. J’ai opté pour une couverture de 1mX75cm dont j’ai arrondi les angles. J’ai ensuite simplement réalisé un roulotté tout autour de la couverture avec ma surjeteuse.

Pour la housse de matelas

Ma belle-sœur m’a commandé une house pour le matelas du lit parapluie. Elle voulait un sac pour le transport de façon à le protéger et à faciliter le transport. Pour ce faire, j’ai opté pour un tissu de mon stock car cette housse a été cousu pendant le confinement. Son seul défaut… il est composé de 2 pans à motifs. Pour cammoufler le trait blanc qui sépare les deux pans, j’ai réalisé une broderie avec ma machine à coudre qui cache un peu le défaut. Et bien sûre, j’ai coupé mon tissu en tachant d’avoir un symétrique avec le motif. Quant le rendu est joli, c’est encore mieux!.

Les dimensions m’avaient été fournit par la demandeuse. J’ai ajouté des anses pour pouvoir le mettre à l’épaule. Toujours utile quand il faut trimbaler un bébé.

Le système de fermeture était tout trouvé! J’ai opté pour une fermeture éclair que j’avais dans mon stock et qui avait tout juste la bonne longueur. Une fermeture de récupération d’une housse de protection. Comme quoi, la récupération n’est jamais vaine!

Pour le patron, j’ai tenté de limiter au maximum les découpes. J’ai donc procédé comme pour une housse ou une trousse. Rien de compliqué. Il s’agit d’intégrer la moitié de l’épaisseur aux pièces piles et faces avant de couper le tissu. Ainsi, vous n’aurez qu’une couture latérale et les 4 angles à coudre. Tout le monde sait comment procéder, pas la peine d’en dire plus. D’autant que sans schéma, je ne pense pas pouvoir être très clair! L’inconvénient de cette technique: il faut avoir un grand coupon car tout le tissu est coupé en un seul morceau.

Cette affaire a été rondement mené. Les jeunes parents étaient enchanté de ce présent. Tim a pointé le bout de son nez à peine quelques semaines après le confinement. Il a donc été le « prétexte » de belles retrouvailles après des mois de communications via whatsapp et autre. Et on peut bien se l’avouer, ça nous a, à tous, fait un bien fou! Tim a été notre bouffée de bonheur estivale en ces temps difficiles!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez un site Web gratuitement avec WordPress.com.
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :